Léa Hennino et Pierre-Kaloyann Atanassov / 19 janvier 2019

Léa Hennino et Pierre-Kaloyann Atanassov / 19 janvier 2019 à 17h30

Le pianiste Pierre-Kaloyann Atanassov quitte son trio le temps d’un concert pour jouer avec l’une des altistes les plus prometteuses de sa génération Léa Hennino, dans un programme d’œuvres romantiques incontournables. Originellement pour piano et arpeggione (ancien instrument entre la guitare et le violoncelle), la Sonate Arpeggione de Schubert comprend trois mouvements. Eclatante au lyrisme poignant, elle est d’une grande richesse thématique.

L’opus 120 de Brahms contient deux sonates (initialement pour piano et clarinette, et transcrites plus tard par le compositeur pour alto et piano) au langage libre et méditatif. C’est la n° 2 en mi bémol majeur qui est au programme. Cette transcription n’enlève en rien l’élégance de ses deux dernières œuvres de musique de chambre !

De Schumann, les deux musiciens vont jouer les Märchenbilder, quatre pièces très contrastées inspirées de vieilles légendes qui forment l’une des (trop) rares partitions du répertoire écrites initialement pour alto et piano.

Plus d’informations sur en cliquant ici

saison 2018-2019